LA PREMIÈRE IMAGE

Aube : commencement, début, ébauche, enfance, lueur, matin, naissance, origine, point du jour, lever, levant, jour, début, apparition, prélude, racine, départ, prémices, ouverture, entrée, arrivée, déclenchement, révélation, création.

A l’aube, l’image est suspendue entre la nuit qui s’efface et celle du jour qui révèle l’image. Crépuscule du matin, moment à partir duquel il y a juste assez de lumière pour que l'horizon et certains objets soient identifiables, et que les activités de commerce puissent commencer, le moment est crucial et dure quelques minutes. Moment furtif, état d’urgence, l’œil se fixe sur les masses obscures, l’image apparaît dans sa matière, se révèle par la lumière. Le point de vue est unique et précis. Les photographies de ce moment de la journée se teintent uniformément de bleu. Les matières se chargent légèrement de leurs couleurs primaires. Les volumes sont noirs, denses et opaques. Le ciel est laiteux. Le soleil diffuse dans une lumière diaphane un voile chromatique subtil. La matière, la couleur, la lumière, la forme, le volume s’associent à l’heure de l’aube, créant ainsi un moment unique et particulier, révélant une image singulière et poétique.

En juillet 2011, Itinéraires Bis consacre à isabelle Arthuis une exposition à la galerie du Dourven, intitulée Les Naufrageurs. Lors de la préparation de cette exposition, elle fait la rencontre de paysans Trégorrois qui lui soumettent l’idée de poursuivre le travail commencé avec les pêcheurs de Trédrez-Locquémeau lors de son exposition à la galerie du Dourven. De cette rencontre naît un second projet mis sur pied avec les paysans producteurs de la région, réunis au sein des Paniers du Bocage. Il s’agit de définir la relation qu’entretiennent les paysans avec leur paysage en fixant et photographiant l’image dont chacun prend conscience à la levée du jour. Comment habitons nous le paysage aujourd’hui ? ou comment celui-ci nous habite-il ? Qu’observons nous ? Qu’est ce que l’on décide de voir quand le jour se lève ? Une dizaine de paysans participent à l’aventure. L’artiste décide de réaliser une image avec chacun d’entre eux, sur leurs lieux de vie et de travail. Chaque photographie témoigne d’un récit intime à l’heure de l’aube et d’un point de vue personnel sur le paysage rural actuel. La Première Image est métaphorique et symbolique. Les images sont des tableaux qui portent en eux l’annonce de ce qui est devant nous.

En retour de la participation des producteurs, Isabelle Arthuis finalise son projet en installant de façon pérenne l’ensemble des photographies à la ferme du Wern, lieu de leur marché hebdomadaire.

 
 

Production : Itinéraires Bis / galerie du Dourven, Les paniers du Bocage, Gilbert Lavanant (cidrerie de la côte des bruyères, locquémeau)

Participants : Isabelle et Benoit Allain, Ploubezre, Julien Bachelet, Ploumiliau, Christophe Briand et Amandine Trouet, Trébeurden, Valérie Cesbron, Le Vieux Marché, Pascal et Chantale Daniel, Kerbors, Gilbert Lavanant, Locquémeau , Vincent et Amy Lefevre, Le Vieux Marché, Paul et Pascale Salliou, Pluzunet, Delphine Saint-Marc et Maxime Brouhot, Plounevez-Moedec, Dominique Segalen, Loguivy-Plougras, Cécile Thomas et Kristen Bodros, Landébaëron.